Run & Yoga

Après avoir abordé les différents types de yoga, nous allons aborder la complémentarité du yoga dans notre pratique du run !

Je pratique la course à pieds depuis plusieurs années, comme beaucoup, j’ai commencé par le tapis de course (comment ai-je tenu plus d’1h sur un tapis à fixer un mur ?!) puis j’ai fini par enfiler mes baskets et aller gambader en ville (et quel bonheur, le cadre est quand même plus sympa!). À l’époque je ne pratiquais pas de yoga ni de pilates, même si je m’étirais rigoureusement entre chaque séance, j’ai rapidement senti que mes muscles se tendaient et n’avaient plus la même « élasticité » qu’auparavant.

yoga tony.jpg
Crédit : Tony Noël

J’ai commencé par pratiquer des étirements de yoga doux seule chez moi mais je me suis vite rendu compte que je me positionnais mal et que, souvent, je finissais pas avoir des douleurs au dos. Le timing tombait plutôt bien, quelques mois après je partais à Berlin pour une durée de 6 mois en échange universitaire ; Et autant vous dire que là bas une grosse partie des berlinois pratiquent le yoga, c’est un art de vivre, aussi bien les hommes que les femmes d’ailleurs !

Les prix sont plus accessibles ce qui m’a permis de tester différents types de yoga, d’être accompagné par de super professeurs et surtout j’ai découvert les bienfaits incroyables sur mes muscles (Hallelujah!), fini les crampes et les mollets qui crient pendant 3 jours car nous ne les avons pas suffisamment bichonnés, place à des muscles détendus et plus harmonieux. Oui car la pratique de la course à pieds à tendance à « écraser » le muscle, le yoga permet lui, de l’allonger et de lui (re)donner sa souplesse !

Et l’avantage c’est qu’il y en a pour tous les goûts, je vous conseille d’essayer le yin, hatha, restorative ou encore le vinyasa yoga, ils permettent d’étirer en profondeur et de finir la séance complètement relaxé (aussi bien l’esprit que nos quadriceps!).

En espérant que cela vous aura convaincu et que vous associerez la pratique du yoga dans votre quotient de joggeur averti !

Snapseed (1).jpg

 

Bienfaits d’une cure de jus detox !

S’alléger après les fêtes ? Améliorer son tonus ? Se ressourcer ou détoxifier son organisme ?  Faites une cure de jus !

C’est la solution la plus naturelle qui permettra à votre organisme de se régénérer et de se nettoyer en profondeur 

Capture d’écran 2017-12-21 à 17.07.45.png

Mais à quoi consiste une cure de jus ?  S’alimenter seulement avec des jus de fruits et/ou de légumes pendant plusieurs jours voir des semaines. Le but est d’obtenir directement tous les minéraux, les antioxydants et les vitamines disponibles ; aucun processus de digestion entre en jeu afin de laisser notre organisme se reposer afin de recréer une meilleure flore intestinale.

Comment cela fonctionne ?  La cure se fait via un extracteur de jus qui permettra d’enlever toutes les fibres présentes dans les fruits et les légumes afin d’assimiler tous les éléments nutritifs / minéraux / vitamines. Si vous avez le matériel nécessaire je vous invite à voir une naturopathe qui vous guidera et vous suivra lors de votre cure.

♡ Sinon, la solution la plus simple, c’est de faire appel à un bar à jus spécialisé qui réalisera les cures selon vos besoins, ils pourront même livrer les jus directement chez vous !

Si vous êtes sur Lyon je vous conseille l’estanco du marché, un bar à jus bio situé dans le 6ème arrondissement, qui propose différents types de cure de jus. Les fruits et légumes sont bio et pressés à froid le matin. Une belle adresse lyonnaise  48h avant la cure on prépare son organisme ; exit les boissons qui agressent notre organisme, que ça soit le café, le thé ou l’alcool. On évite les produits gras, la viande et les produits laitiers.

1, 3 ou 5 jours de cure permettent de retrouver du tonus rapidement, surtout après les périodes de fête où l’on se sent « lourd » / ballonné / fatigué.  5 bouteilles de jus de 500ml soit 2,5 litres permettent de tenir une journée.

Comment réagit l’organisme ? Si vous respecter bien les 48h avant la cure, l’organisme arrivera plus rapidement à s’habituer et le foie se détoxifiera plus rapidement.

Le premier jour de cure peut, pour certain, être difficile. Certains auront des maux de tête et seront fatigués, et d’autres réagiront très bien. Dans tous les cas, vous verrez qu’après un jour ou deux vous déborderez d’énergie.

Comment se passe l’après cure ?  La clé c’est d’y aller P R O G R E S S I V E M E N T ! Accorder lui le temps qu’il faut pour se remettre de cette pause bien méritée, et puis ça gâcherait tous vos efforts !

Dans tous les cas il faut réintroduire la nourriture « solide » en douceur afin d’éviter d’alourdir trop rapidement notre organisme.

Les premiers jours après la cure misez sur des fruits et légumes frais en petites quantités. Hydratez-vous à fond afin d’optimiser la période de nettoyage.

Ensuite on peut réintroduire en petites portions, des aliments plus « riches » comme les oléagineux, les céréales sans gluten et les huiles.

Comment garder tous les bénéfices d’une cure de jus ?  Privilégiez le bio afin d’éviter de surcharger notre organisme avec des pesticides et toxines.

Eviter la viande rouge, le processus de digestion risque d’être ralentie (meilleur ami du ballonnement).

Réintroduire progressivement le café / thé et alcool (tout en douceur !).

Eviter les repas trop copieux (non au trio entrée / plat / dessert).

Finalement le plus important c’est de s’écouter ! Vous aurez fait un joli cadeau à votre organisme en lui accordant un temps de pause pour repartir de plus belle !

Bonne cure ♡

Capture d’écran 2017-12-21 à 17.07.36.png